COMPAGNIE FRANCHE DE LA MARINE 1751 EN ACRYLIQUE APIA 781

60.00 

COMPAGNIE FRANCHE DE LA MARINE 1751 EN ACRYLIQUE APIA 781

KIT 12,50 €

5 en stock

Quantity:
Catégories : , , Étiquette :

Description

Dès 1622, RICHELIEU crée les premières Compagnies Franches de la Marine, ces troupes sont levées à titre temporaire en cas d’hostilités, elles seront dissoutes en 1627. Après une longue éclipse due à l’absorption des troupes de la marine par l’armée de terre suivant la politique de LOUVOIS, les Compagnies Franches de la Marine sont rétablies en 1671, fortes à nouveau de 100 compagnies. En 1685 elles seront transformées en escouades de soldats- gardiens dont le rôle consiste au début à assurer la garde des vaisseaux désarmés, puis à la garde des bâtiments de guerre, enfin celle des arsenaux.

SEIGNELAY alors Ministre de la marine projette de modifier cette institution et de la remplacer par une troupe permanente possédant des effectifs plus nombreux et surtout mieux exercés. SEIGNELAY ne verra pas aboutir son projet, il meurt et c’est sont successeur Louis PHELIPEAU Comte de PONTCHARTAIN qui mène à bien l’œuvre entreprise.
Le 16 décembre 1690, une importante ordonnance crée les Compagnies Franches de la Marine en les reconnaissant comme troupe régulière et structurée. La Marine ayant affirmé son autorité et son indépendance, n’a plus à user du subterfuge des soldats- gardiens qui n’étaient autres du temps de LOUVOIS, que des Compagnies Franches camouflées.
80 compagnies sont organisées, composées chacune de 100 hommes :
1 capitaine d’armes, 4 sergents, 8 caporaux, 2 tambours, 1 fifre, et 84 soldats.
Chaque compagnie est commandée par 3 officiers de Marine ; 1 lieutenant et 2 enseignes de vaisseau.

La formation militaire de ces hommes leur permet de faire le service d’infanterie (mousqueterie à bord, abordage, débarquement etc.) y compris le jet de grenade, mais aussi d’aider à la manœuvre du canon et de servir éventuellement comme matelot. Ils participent aussi à la garde des ports de guerre du royaume avec les troupes terrestres et les milices garde – côtes, ils prennent part aussi aux débarquements sur les côtes des pays ennemis.
80 Compagnies sont réparties dans les principaux ports de guerre du royaume : Port Louis, Brest, Rochefort, Toulon, Le Havre, Dunkerque.
La compagnie était placée sous le commandement d’un lieutenant de vaisseau, il recevait le grade de Capitaine lorsqu’il commandait à terre. Ce grade était le plus élevé dans la hiérarchie des Compagnies Franches de la Marine.

Les sous officiers étaient des soldats avec plusieurs années d’expérience jusqu’à 25 ans de service sous les armes. La majorité des jeunes gens recrutés étaient originaires de voisinage des grandes villes et des ports, les recruteurs se rendaient aussi dans les régions défavorisées. On décrivait aux éventuels candidats les tâches militaires,on garantissait aux recrus qu’ils toucheraient une solde accompagnée de bénéfices marginaux et de recevoir à la fin de leur engagement une terre pour s’établir dans la colonie s’ils en manifestaient le désir. Les volontaires après signature du contrat d’une durée de six ans touchaient une prime de départ. L’âge des recrues se situaient vers les vingt ans et mesuraient en moyenne actuelle entre 1m,57 à 1,88m.

TRICORNE : de feutre noir,  » galon or faux  » bouton de cuivre.
COL : blanc.
CHEMISE : blanche.
VESTE : bleue.
JUSTAUCORPS : de drap gris blanc. Parements et retroussis de drap bleu. Boutons de cuivre.
CULOTTE : de drap bleu.
GUÊTRES : blanche en été, noir en hivers.
CHAUSSURES : noire.
CEINTURE ET GIBERNE : de cuir de roussi, boucle de laiton.
ARMEMENT : fusil du modèle 1746, il mesurait 1,59m et pesait 4,300 kg. Epée longueur environ 0,70m garde de cuivre, fourreau de cuir de roussi, dard de cuivre.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “COMPAGNIE FRANCHE DE LA MARINE 1751 EN ACRYLIQUE APIA 781”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *